Cette question a été résolue

[Ambassadeur : Audrey]

Bonjour Madame,



Pourriez-vous m’apporter un éclairage sur l’avenir des métiers en fronts office (Trader, Sales...) en finance de marché.

- Ces métiers sont-ils susceptibles de disparaitre avec l’intelligence artificielle ?

- Comment évolue la relation-client avec la transformation de ces métiers ?

- Les métiers de Sales, Traders ne sont-ils pas devenus des métiers de programmeurs, d’ingénieurs informatiques notamment avec le Trading haute fréquence ?

- La réglementation (MIF 2) n’a-t-elle pas eut un impact négatif sur votre métier, avec une charge administrative plus importante ?


  • L’un des intérêts de ces métiers était l’attractivité de la rémunération. Cette attractivité est-elle toujours présente ?
  • 
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame, mes sincères salutations.

    Greg

greg
greg
greg
Niveau
0
4 / 100
points
Custom field 1
Custom field 2
Custom field 3
Custom field 4

Avenir du Front Office

Cher Greg,

Tout d’abord un grand merci pour la pertinence de tes questions.
-A l’instar du reste de la banque, la finance de marché est en pleine transformation et cherche en effet à accentuer ses efforts de digitalisation et d’automatisation.
Cette transformation au cœur de nos métiers répond à une demande croissante de nos clients qui eux-mêmes évoluent dans ce sens.
Cependant la raison d’être de la banque ne change pas : accompagner nos clients dans le financement de leurs projets. Par conséquent, les métiers du Front Office évoluent mais ne disparaissent pas.
L’IA en particulier en est encore à ses débuts, Andrew Moore, VP AI chez Google disait récemment « AI is very, very stupid, at least compared to humans ».
-La digitalisation et l’automatisation vont permettre une plus grande proximité avec nos clients en rendant la communication plus efficiente. Le temps que nous consacrions à l’exécution deviendra le temps nous passerons à apporter de vraies solutions à nos clients car c’est là que doit se concentrer notre valeur ajoutée.
-Les métiers de front office sont aujourd’hui très divers et répondent chacun à différents besoins : e-traders, spécialistes, macro sales, market access sales etc.
-La réglementation est en effet un autre facteur de changement, à ce titre MIFID II a été pour nous un vrai défi d’adaptation mais les équipes juridiques et compliance nous aident à répondre de nos obligations.
-Enfin, concernant la rémunération, le secteur financier reste encore l’un des secteurs les plus attractifs.

En espérant avoir répondu à tes questions,

Merci encore

Audrey

Audrey
Audrey
Audrey
Niveau
1
300 / 750
points
Custom field 1
Expertise Financière et Technique
Custom field 2
Junior Trader Fixed Income
Custom field 3
Custom field 4
CIB

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

Oui (19)

Non (4)

83%

83% des internautes ont trouvé cette réponse utile

1 réponse

Cher Greg,

Tout d’abord un grand merci pour la pertinence de tes questions.
-A l’instar du reste de la banque, la finance de marché est en pleine transformation et cherche en effet à accentuer ses efforts de digitalisation et d’automatisation.
Cette transformation au cœur de nos métiers répond à une demande croissante de nos clients qui eux-mêmes évoluent dans ce sens.
Cependant la raison d’être de la banque ne change pas : accompagner nos clients dans le financement de leurs projets. Par conséquent, les métiers du Front Office évoluent mais ne disparaissent pas.
L’IA en particulier en est encore à ses débuts, Andrew Moore, VP AI chez Google disait récemment « AI is very, very stupid, at least compared to humans ».
-La digitalisation et l’automatisation vont permettre une plus grande proximité avec nos clients en rendant la communication plus efficiente. Le temps que nous consacrions à l’exécution deviendra le temps nous passerons à apporter de vraies solutions à nos clients car c’est là que doit se concentrer notre valeur ajoutée.
-Les métiers de front office sont aujourd’hui très divers et répondent chacun à différents besoins : e-traders, spécialistes, macro sales, market access sales etc.
-La réglementation est en effet un autre facteur de changement, à ce titre MIFID II a été pour nous un vrai défi d’adaptation mais les équipes juridiques et compliance nous aident à répondre de nos obligations.
-Enfin, concernant la rémunération, le secteur financier reste encore l’un des secteurs les plus attractifs.

En espérant avoir répondu à tes questions,

Merci encore

Audrey

Audrey
Audrey
Audrey
Niveau
1
300 / 750
points
Custom field 1
Expertise Financière et Technique
Custom field 2
Junior Trader Fixed Income
Custom field 3
Custom field 4
CIB